Entre Raiatea et Tahaa

Réveil vendredi 4h15, il pleut. On part avec nos tentes et nos sac à dos pour le week-end. Dans le truck on croise les locaux Melda et ses deux petites filles. Il y a du monde là dedans mais le soleil est revenu. On passe un moment au marché à discuter avec la fille de Melda,Stéphanie, qui nous invite sur Tahaa, l’île vanille. On a aussi le droit à un joli cadeau : deux petits bracelets en perles.

C’est parti pour une journée en taxi autour de l’île de Raiatea. Olivier et Justine ont déjà sympathisé avec Joël, qui bosse pour taxi Vaipoe. Nous voilà donc parti de bon matin pour la ballade. L’île se situe à 193 km de Tahiti et sa capitale et Uturoa. Le tour de l’île fait 98km avec une route transversale pour passer d’est en ouest. Le point culminant est à 1017 m et se nomme Tefatoaiti. Aussi appelée l’île sacrée m, elle possède un magnifiques lagons parsemés de motu (petit îlot) et de la seule rivière navigable de Polynésie.

Nous on part vers l’Est aujourd’hui ça on connaît déjà bien l’Ouest puisqu’on est PK32. On aura malheureusement pas le temps de faire une randonnée pour admirer les Tiare Apetahi, des fleurs légendaires en voie de disparition qui ne poussent que sur cette île. On voudrait faire un tour à la ferme perlière, mais c’est fermé. On passe devant le salon du tatouage : fermé aussi. Bon alors on se ballade avec quelques arrêts photo, église, jardin (fahapu). Il fait grand soleil 🌞 et c’est le bonheur. Prochain arrêt, le marae, lieu de culte archéologique. C’est l’un des plus grand de Polynésie et le lieu est magnifique.

Les marae incarnent la spiritualité et la magnificence d’une île. Ils sont le cœur noble des Hommes de ces îles. Ce sont des univers célestes qu’on offre aux Dieux.

En tout cas, on apprend beaucoup sur le site, les cérémonies et les sacrifices, le rapport aux Dieux, aux éléments. Le site est gratuit pourquoi s’en priver ? En plus, attenant, une petite plage et le lagon… L’endroit est parfait pour notre petit pique nique. Il fait beau et chaud à l’ombre des cocotiers. On se remet en route et en chemin on admire les lagons bleutés, les baies, les champs d’ananas, les bananiers papayers et le uru (goûtez c’est pas mauvais !).

On s’arrête finalement à la ferme perlière pour plus d’une heure de visite. C’est passionnant et magnifique ces perles aux milles couleurs ! Beaucoup de ferme sont maintenant fermée, car les premiers années sont difficiles et les pertes grandes

On arrive ensuite au salon du tatouage, un événement du week-end. Des tatoueurs de plusieurs îles se sont rassemblés pour échanger, partager et tatouer. Une partie des bénéfices sera reversée a un classe de primaire pour leur voyage à Hawaï. On dialogue longtemps avec une institutrice à la retraite de la culture, de la signification des tatoos… c’est passionnant !

Bref il est temps de quitter Joël et de se rendre à la marina. On recommande grandement Joël et les taxis Vaïpoe.

C’est parti pour un bateau vers Tahaa. On ne peut pas vraiment vous aider ou vous conseiller car on a eu du mal à comprendre les horaires tarifs et arrêts du bateau. Celui là est bondé on nous ajoute même un banc pour qu’on puisse s’asseoir entre les machines à laver et les scooters. On paye 750francs par personne et on suit gentiment les gens rencontrer le matin même car nous on est clairement perdus !

On finit par arriver au Nord de l’île, après plus d’une heure et demi de bateau, des arrêts ou on doit descendre puis remonter… Stéphanie nous emmène vers sa maison, son mari monte avec Olivier en scooter. Il ballade 2 chiots dans un carton ils doivent être cuits ! On passe une soirée au top chez eux, ils sont généreux souriants et ravis de partager un moment avec nous. Les garçons font la cuisine, les filles jouent avec Kaïla, la petite fille de 6 ans. Bref on est comme chez nous ! Demain, nous irons tous ensemble sur le motu d’en face pour un pique-nique et une randonnée marine dans le jardin de corail. On s’endort heureux avec un short tahitien sur les fesses pour les filles (cadeau de Stéphanie) et une chemise pour les garçons !

Réveil avec le soleil et on prend le café, sans café (ici c’est juste l’expression pour prendre le petit déjeuner). On boit du milo (cacao) ou du thé confectionne avec les feuilles dû citronniers devant la porte. Simple la vie ! On embarque à 7 dans le petit bateau direction le motu. Le soleil tape fort, et l’endroit fait vraiment carte postale ! On se fait une séance photos, un tour dans l’eau avec les requins pointe noire et les raies. Dur dur. Pour se requinquer un petit pique nique et nous voila ravis. Ensuite on reprend le bateau direction la vanilleraie : et oui c’est quand même l’île vanille ici ! Le trajet en bateau nous fait prendre des couleurs… Il faudra mettre du monoï demain.

Vanilleraie explication sur la vanille, qui est originaire du Mexique. On nous explique que la bas, la polenisation se fait par une espèce de bourdon et par les colibris. Ici il n’y en a pas, il faut donc faire le job à la main. Ça prend du temps et c’est ce qui explique le prix de la vanille. Tahaa représente seulement 1% de la production mondiale mais c’est une variété croisée de vanille qu’on ne trouve qu’ici. La fleur ne s’ouvre qu’une seule journée, donc il faut être vigilant ! On nous parle également de l’huile de Tamanou, de ces propriétés antiseptiques. Ensuite un petit tour dans le magasin : monoï, extrait de vanille, poudre… mais pas de gousse, rupture de stock ! On repart sur le bateau pour prendre la navette retour vers Raiatea. Les au revoirs sont difficiles. On arrive à la ferme grâce à Joël pour une bonne nuit avant notre dimanche sur le motu.

Dimanche matin ensoleillé, on doit attendre Kathy en bas du chemin pour une journée au motu. On a rendez vous à 7h30 en bas de la ferme. On descend avec nos masques et tuba, un cake et un gâteau pour le repas. Après plus d’une heure d’attente et un message sur le Vini ( téléphone portable) on se dit qu’elle nous a oublié et on remonte à la ferme. Une heure plus tard… Kathy arrive ! Sa voiture est en panne mais elle a réussit à en emprunter une. Voilà une bonne journée sur le motu avec ananas frais, pince de crabe, banane cuite et uru à la braise, cake aux olives et gâteau au chocolat. On installe le hamac, la musique et les mots croisés… paradis ! Ainsi s’achève ce joli week end.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s