Varanasi, pour le meilleur et pour le pire

Un voyage c’est aussi un budget et après nos folies du Népal, on comptait bien rattraper le retard.On s’est donc mis à la recherche d’un travail de volontaire à Varanasi. Grâce au site du workaway, on a trouvé une alternative qui combinerai logement pour pas cher, entraide et travail utile. Ganges Nirvana est une communauté de voyageur en construction : chacun peut y loger pour une petite somme et en contre partie participe aux tâches du quotidien. C’est aussi l’occasion d’échanger autour de ses expériences et de mettre en commun ses compétences. Comme c’est nouveau il y a du boulot surtout du gros œuvre dans un premier temps. Une place importante et donne aux artistes musiciens, peintres…

Allez voir ici ! https://m.facebook.com/gangesnirvana/?locale2=fr_FR

On arrive sur place dans la matinée, après quelques péripéties avec le tuctuc : âpres négociations, circulation difficile, raccourcis improbables… on a même croisé un éléphant sur le « périph « . Nous faisons le rencontre avec le porteur du projet : chat-chouette. Mais aussi Léo, musicien français et d’autres résidents. Après quelques heures on est déjà convaincus. On passe la journée avec Léo et découvrons tous les secrets de la crémation grâce à une visite… C’est tout de même étrange de se retrouver entouré de gens morts qui brûlent… Notre guide nous emmène ensuite dans sa boutique de tissus (une autre des spécialités de Varanasi). C’est très joli, mais on est tous les trois dans le même cas : budget rikiki et sac à dos déjà bien lourd. On se contentera d’une bière 🍺 en terrasse avec Léo et un couple anglo-tchèque sympatoche. Ça nous ouvre l’appétit et ça tombe bien car Diwali c’est aussi manger pleins de sucreries et pâtisseries… pour trois fois rien !

C’est agréable ces soirées le long des ghats, rire et papoter. Et retrouver la communauté le lendemain également. On ne sait pas toujours bien quoi faire pour aider, mais échanger et dialoguer fait plaisir. Valentina, Manon, Léo : merci pour ces beaux moments à parler de tout et de rien. Chaque soir, une aventure, des rencontres, des ballades et des lieux nouveaux. C’est plaisant d’avoir un chez soi quelques jours, de saluer les mêmes gens chaque matin. Il faut dire que le quotidien a quelque chose de rassurant dans cette grande ville. On profites de chaque instant mais malgré tout un détail nous pèse : la pollution. Pierre commence à être sacrément malade, et rejoindre le centre ville devient décourageant. Ici, les habitants disent qu’on peut prendre l’air dans la main et la mettre dans sa poche… ça fait rêver non ?

On fête Diwali sans Pierre qui loupera l’explosion de feux d’artifices des heures durants, le rituel d’allumer des petites bougies partout dans la maison, la dégustation de pâtisseries, l’émerveillement sur le toit face à cette ville qui brille.

Toute les bonnes choses ont une fin. On repart le cœur rempli, le carnet d’adresses aussi. On sait que nous reverrons vite les gens qui comptent : en France ou sur l’île de Maine, au Chili ou en Angleterre… C’est sûr, il nous faudra une deuxième tour du monde pour rendre visite à tous ces êtres là ! Et ce n’est que le début…

< img src= »https://puzzlemyworldcom.files.wordpress.com/2017/12/img_2441.jpg &raquo; class= »size-full wp-image-574″ height= »4032″ width= »3024″>

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s